Massage suédois

Détente, relaxation et tonification

suedoisPhilosophie

Ce massage est d’origine suédoise, pays d’avant-garde dans le domaine de l’hygiène corporelle. Pehr Heinrik Ling, est le fondateur des bases de cette technique au XIXe siècle. Ayant pour objectif de créer sur le corps les mêmes effets que ceux obtenus par la gymnastique, il engendre un ordre et un type de manœuvres spécifiques, qui sera désigné comme le massage suédois. Ce massage procède de la kinésithérapie classique consistant en un massage sportif, rééducatif et médical.

Les manœuvres de base sont restées les mêmes depuis des générations. Elles ont été élaborées par le Suédois Per Henrik Ling (1776-1839), qui fut à la fois médecin, enseignant et poète. Ling est toutefois surtout connu pour sa méthode de gymnastique dite « suédoise » (Svenska Gymnastikens). Il l’a enseignée à la première école de gymnastique qu’il a fondée à Stockholm en 1814, et dirigée jusqu’en 1836, le Royal Gymnastics Central Institute.

Pour développer sa technique, P. H. Ling s’est inspiré de ses connaissances de la physiologie et de l’anatomie et des concepts d’éducation physique des peuples nordiques. Il a aussi mis à profit son expérience du mouvement en tant que maître d’escrime et ses connaissances des techniques de massage ancestrales utilisées par les médecins gymnastes à l’époque gréco-romaine. Un dernier élément est venu compléter les règles de base de son approche : le « pouvoir de la pensée sur le corps », ce qui lui valut d’être critiqué et traité par certains de fanatique religieux.

Ce n’est qu’en 1900 que le massage suédois a été reconnu dans le monde, en partie grâce à son fils Hjalmar qui a poursuivi son enseignement. Mais surtout grâce au médecin britannique Mathias Roth qui s’est opposé aux détracteurs de Ling en publiant le premier livre en anglais sur les fondements de sa méthode. P.H. Ling considérait le terme « massage » comme trop général pour désigner sa technique et, si nous l’avions écouté, elle se nommerait aujourd’hui : « exercices passifs du malade ». Le massage suédois s’est implanté en Amérique vers le début du XXe siècle, partout où se sont installés les immigrants scandinaves.

Le massage suédois a comme fonction principale de corriger les attitudes musculaires. On y retrouve les neuf manœuvres reconnues :

  • l’effleurage léger ou profond (joue au niveau des fluides) et les élongations (spécifiquement pour les muscles
  • les foulages
  • les drainages
  • les pétrissages
  • les frictions
  • les percussions
  • les vibrations
  • les ébranlements
  • le travail articulaire.

Le massage suédois agit davantage au niveau des systèmes locomoteurs [muscles et articulations] et liquidiens [sang et lymphe]. Dans la mesure où les gens ont une vie saine, l’effet sera relaxant, régénérateur et le client sera apte à reprendre immédiatement sa vie normale. Chez une personne très stressée, le massage peut provoquer une période d’ensommeillement. Il est à noter que si le client a mangé ou bu trop copieusement au préalable, les effets bénéfiques du suédois peuvent être amoindris. Le massage suédois dégorge le muscle de ses toxines en le drainant. Il peut aussi aider à régulariser le péristaltisme intestinal en régularisant les tensions musculaires au niveau du dos et du ventre.

Déroulement

Le massage suédois s’adresse à tout individu concerné par la force physique ou le tonus musculaire. Il peut aider physiquement à corriger un état musculaire.

Il convient aussi à toute personne dont l’activité physique est insuffisante en tonifiant les muscles et en prévenant la stagnation de la circulation sanguine. Il convient tout aussi aux sportifs chez lesquels il accélère la guérison des muscles douloureux. Il détend les personnes nerveuses et stressées en régénérant leur système nerveux, améliorant ainsi la qualité de leur sommeil.

Le thérapeute en suédois se reconnaît par sa capacité à suivre la respiration, les pressions régulières de ses mains contre le corps, la continuité du massage et sa capacité à envelopper le corps.

Lors de la séance en suédois, le massothérapeute utilise de l’huile pour favoriser la continuité des mouvements. Le client peut garder ses sous-vêtements et le thérapeute travaille avec draps et serviettes. Le massage est donné sur une table de massage ou sur une chaise à massages.

Habituellement, les gestes du massothérapeute en suédois sont énergiques et volontaires. Toutefois, il est important de préciser que le massage suédois est une courbe, c’est-à-dire que le massothérapeute débute toujours son massage en douceur et qu’il le terminera également en douceur. C’est une approche dynamique et directive.

Le massage se finalise habituellement par un temps de repos de durée variable. Le client peut alors goûter les bienfaits des manœuvres énergétiques du massage suédois. En règle générale, le massage suédois s’avère ou bien très standardisé ou bien très personnalisé. Comme il est à la base de plusieurs approches corporelles, il s’est vu maintes fois transformé ou adapté à la pratique personnelle de chaque massothérapeute.

Une séance de massage suédois dure généralement 1 heure. À la première rencontre, le massothérapeute effectue un bilan de santé afin de s’assurer qu’il n’existe aucune contre-indication au traitement.

Bénéfices

Le massage suédois est une technique polyvalente dont les bienfaits sont multiples. À la fois tonifiante et relaxant pour les muscles, il favorise aussi la circulation sanguine et lymphatique ainsi que l’élimination des toxines. Il peut être pratiqué autant dans un but thérapeutique que de détente.

Plus qu’un moment de détente, le massage contribue à réduire le stress, à prévenir la maladie et à améliorer l’état de santé. Si vous êtes soumis à un stress nécessitant une certaine relaxation, le massage suédois est fait pour vous.

  • Il raccourcit le temps de rétablissement après des contraintes musculaires en nettoyant les tissus des toxines notamment l’acide lactique et l’acide urique, et d’autres pertes métaboliques.
  • Il augmente la circulation sans augmenter la charge pour le cœur.
  • Il étire les ligaments et les tendons les maintenant souples et flexibles.
  • Il stimule également la peau et le système nerveux et apaise les nerfs en même temps.
  • Il réduit le stress, émotif et physique, et est recommandé dans un programme régulier pour la maîtrise du stress.
  • Il a également beaucoup d’utilisations médicales spécifiques.

Le massage a de nombreux effets positifs sur :

La structure et la posture du corps :

  • soulage le mal de dos
  • rend les muscles plus souples et plus élastiques
  • aide au relâchement des tensions
  • améliore la mobilité articulaire
  • favorise une plus grande amplitude des mouvements

Le fonctionnement de tout l’organisme :

  • apaise et calme
  • soulage la douleur
  • améliore le sommeil
  • augmente la capacité respiratoire
  • améliore la digestion et réduit la constipation
  • améliore la circulation sanguine et lymphatique, ce qui entraîne une meilleure oxygénation et une meilleure élimination des toxines
  • améliore la santé de la peau

Les plans sensoriel et psychomoteur :

  • augmente la conscience de son corps
  • éveille le sens du toucher et aiguise les perceptions
  • favorise une plus grande circulation de l’énergie

Les plans psychologique et émotionnel :

  • accroît la conscience de ses émotions
  • augmente l’estime de soi et la valorisation personnelle
  • contribue à l’ouverture d’esprit et à la résistance au stress

Dans le cas plus spécifique des approches énergétiques, il agit sur les zones de tension afin de favoriser un meilleur équilibre. Il accroît par le fait même la résistance aux maladies.

Le massage suédois ne prétend pas guérir les maladies ; tout au plus, il aidera à détendre la personne qui les subit. Dans les cas de problèmes congénitaux, il n’est d’aucun recours. Toutefois, lors d’un problème postural, il peut se joindre en complément à l’action d’une autre approche corporelle.

Il existe plusieurs contre-indications au massage suédois, mais certaines sont absolues, comme : la fièvre [+ de 37,5 °C], toutes maladies infectieuses ou contagieuses, l’hémophilie, tout antécédent de troubles cardiaques.

Il est important, en cas de doute, de consulter un médecin traitant afin qu’il donne son accord ou non pour effectuer le massage.